lundi 30 mars 2015

Le consumérisme électoral

Je ne voudrais surtout pas remettre en cause la théorie de la complexité d'Edgar Morin. Aussi, à l'encontre des habitudes politiciennes, je ne parlerai pas des Français mais seulement d'une partie d'entre-eux même si celle-ci est suffisamment conséquente pour être confondue avec l'immense majorité.

Hier, une très grosse partie donc de nos concitoyens n'a pas failli à son habitude de consommer de la politique comme elle regarde la télé ou bouffe du Mac Do (désolé mais je n'ai pas trouvé d'autre terme pour exprimer cette étrange ingurgitation au pays de Vatel). Égoïstement de gauche et solidairement de droite, cette frange de la population vit au rythme de ses intérêts et ne juge l'action des élus qu'à la lumière des évolutions de sa situation  personnelle. On est évidemment très éloigné du temps d'impact d'une politique nationale qui se mesure à des échéances bien plus importantes. Au-delà, et nous aurons l'occasion d'y revenir, il est très clair que l'action des départements était très très éloignée des préoccupations de la plupart des électeurs qui ignorent totalement les champs de compétences de ce niveau de collectivité territoriale. La droite, d'ailleurs, le sait si bien qu'elle en a profité pour prôner dans sa propagande des actions ubuesques comme la sécurité ou l'entretien des trottoirs.

Cette absence de culture civique et politique de la part de la très grosse majorité de la population est la porte ouverte à toutes les manipulations. C'est par elle que des kachouri, des Cahuzac, des Besson sont possibles, c'est aussi grâce à elle que la droite peut écrire les scandaleux tracts et professions de foi qu'elle nous a asséné dans notre canton.

Enfin, le PS et kachouri portent à eux seuls une lourde, très lourde responsabilité dans l'échec de l'élection de Michèle Bailly et Aurélien Berthou à 21 voix près . Et pourtant, compte tenu du contexte défavorable, tant par l'ambiance générale vis à vis de l'exécutif que par l'association avec une commune de droite bien plus importante que Neuilly sur Marne, ce résultat reste excellent. Et quand on pense qu'il est le fruit du travail des "exclus du PS" à la suite du parachutage du porte-flingue de Bartolone, cela donne une idée de ce qui aurait pu arriver si la section PS avait conservé sa vigueur d'antan. Ce travail a été possible grâce à la relation établie avec Michèle Bailly au regard, de surcroît, du travail qu'elle a accompli jusque-là.

Il s'est passé quelque chose de dramatique en 2014 à Neuilly sur Marne à cause des intérêts particuliers de quelques pseudo-personnalités en mal de pouvoir. C'est malheureusement la population qui en pâtit.

En décembre, il y aura les régionales... m'est avis à l'écoute de ce que j'ai entendu ces derniers jours que les "exclus" vont rester chez eux le temps de la campagne. 

Pour ma part, il est possible que je fasse campagne... mais pas pour le PS. Et j'ai tant appris sur la façon de faire...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Plus la beauté prendra de place moins il en restera pour la barbarie

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.