lundi 30 janvier 2017

Pénélope Fillon

Quand un ou une journaliste, en l'occurrence Léa Salamé ce matin sur France Inter avec Valérie Pécresse, aura-t-il ou elle le courage de poser la vraie question qui n'est pas de justifier ou non l'emploi mais qui interroge sur la moralité d'un montant choquant, ultra choquant, de la rétribution si combien même le travail avait été effectué ? Ce montant dépasse ce que touche n'importe quel attaché parlementaire. Comment justifier l'indécence de ce niveau qui, plus encore, a été augmenté de 50 % par le suppléant de Monsieur Fillon. Qu'on cesse de nous enfumer avec la réalité ou pas de ce travail et avec la légalité ou pas de l'embauche d'une épouse ou d'un enfant. Ce qui est avant tout choquant c'est le rapport rémunération/travail totalement incohérent avec le discours de rigueur et de quasi faillite de l'Etat que prône le candidat LR.
Maintenant, on peut aussi s'interroger sur l'absence de pertinence des journalistes des grands médias à cet égard. Peut-être la réponse réside-t-elle dans le fait que dans lesdits grands médias, les pratiques ne sont pas tellement différentes. Alors ne parlons pas des choses qui fâchent.
J’aime
Commenter

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Plus la beauté prendra de place moins il en restera pour la barbarie

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.